Menu

Association française des conjoints d’agents du ministère des Affaires étrangères

S'abonner à la Lettre d'infos

Accueil > PARTIR - EN POSTE > Rôle et organisation d’une ambassade

Rôle et organisation d’une ambassade

et autres services

Une ambassade est une représentation diplomatique d’un Etat auprès d’un autre ; le terme est aussi utilisé pour désigner le lieu où sont établis les locaux de cette activité. L’inviolabilité des ambassades est garantie par l’article 22 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.
Le personnel diplomatique d’une ambassade bénéficie de l’immunité diplomatique, en accord avec la convention de Vienne.
C’est un endroit où l’on travaille au service de la République, ce qui implique un devoir de réserve.

Mission
Le rôle d’une ambassade est d’entretenir des relations diplomatiques avec le pays hôte, mais aussi politiques, économiques et culturelles. C’est un lieu d’échanges et de négociations entre les gouvernements. L’ambassade est là pour représenter et informer le gouvernement de son pays de ce qui se passe dans le pays hôte, et ce, dans tous les domaines.

Organisation
Une ambassade est dirigée par un ambassadeur ou une ambassadrice (terme utilisé dans le JO), dit Chef de poste ou Chef de la mission diplomatique (d’où le CMD sur sa voiture).

L’ambassadeur ou l’ambassadrice de France dans un pays étranger est nommé par le président de la République par décret pris en Conseil des ministres. Une fois désigné, le futur ambassadeur doit obtenir l’agrément du pays où il se rend : alors, sa nomination sera prononcée et publiée.
Arrivé à son poste, il est reçu par le ministre des Affaires étrangères, puis par le chef de l’État, auquel il remet la lettre du président de la République notifiant sa nomination : c’est cette lettre que l’on appelle "Lettres de créance". Il est alors accrédité et jouit des immunités et privilèges garantis par le droit international.
L’ambassadeur assume la plénitude des pouvoirs de l’État à son poste. Il représente le président de la République, le gouvernement et chacun des ministres.
Certains ambassadeurs sont accrédités dans plusieurs pays en même temps.

A savoir
Initialement, le terme « ambassadrice » était réservé aux conjointes des ambassadeurs élevés à la dignité d’ambassadeur de France (comme un général est élevé à la dignité de maréchal de France). Il a ensuite été utilisé pour les conjoints des ambassadeurs.
Aujourd’hui, il est utilisé pour les chefs de postes femmes (terme employé dans le JO). Certaines femmes chefs de poste préfèrent être appelées « Madame l’ambassadeur » ; il convient de se renseigner auprès du secrétariat pour savoir quelle expression utiliser.

La chancellerie diplomatique est « l’état-major » du chef de poste, le service de l’ambassade chargé du suivi des questions politiques. Outre le premier conseiller (ou ministre-conseiller), qui assiste et supplée éventuellement l’ambassadeur dans l’ensemble de ses fonctions, la chancellerie comprend des conseillers et des secrétaires.

Le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) est chargé de la conception, de la mise en œuvre et de l’animation des actions de coopération de la France dans les domaines de la culture et du développement. Le SCAC est dirigé par un Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle (COCAC).

La mission économique doit soutenir les efforts commerciaux des entreprises françaises exportatrices, et de celles qui sont déjà implantées localement.

Le service administratif a en charge la gestion administrative et financière de l’ensemble du poste. Il s’occupe, entre autres, des voyages des familles et de la gestion du matériel.

La mission militaire, par l’intermédiaire de son attaché militaire s’informe de l’état des forces du pays de séjour et entretient des relations militaires.

mardi 24 décembre 2019

avril 2021 :

mars 2021 | mai 2021

  •  Ateliers, matinées d’infos
  •  Rencontres conviviales
  •  Culture, arts et loisirs
  •  Vie de l’AFCA