Menu

Association française des conjoints d’agents du ministère des Affaires étrangères

S'abonner à la Lettre d'infos

Accueil > La grande bibliothèque > Arts. Culture. Talents d’adhérents > Jeanne-Marie SETTON

Jeanne-Marie SETTON

Conservatrice-restauratrice d’art

J’exerce la profession de conservatrice-restauratrice depuis bientôt trente ans. J’ai été diplômée en 1991 d’une formation d’Etat qui me permet d’intervenir sur les collections publiques comme sur le patrimoine privé.

Il existe quatre formations en France : à Paris, Aubervilliers, Tours et Avignon. Elles délivrent un diplôme de niveau master dans des spécialités diverses : peinture, sculpture, arts graphiques, livres, textiles, mobilier, vitraux, photographies, objets archéologiques, collections d’histoire naturelle, patrimoine scientifique, technique et industriel, art et matériaux contemporains (1).

Pour ma part, je m’occupe de céramiques, verres et émaux, que l’on classe, avec les métaux, dans le domaine des arts du feu. Pour autant, nous restaurons uniquement à froid, avec des matériaux réversibles et stables afin de préserver l’intégrité des œuvres.

- La conservation-restauration se résume à trois types d’actions :
La conservation préventive recouvre les interventions indirectes sur les biens culturels, comme la régulation de l’atmosphère qui les environne (température et humidité), la protection contre la lumière directe et la poussière, la prévention des infestations (insectes, moisissures) …

- La conservation curative consiste à enrayer les processus de dégradation.
La restauration permet, par exemple, de retrouver un décor original en enlevant un surpeint ou de restituer la forme d’un objet par le collage des fragments conservés.
En France, peu nombreux sont les conservateurs-restaurateurs salariés, attachés à des collections dont ils s’occupent sur le long terme. La plupart sont indépendants ; ils répondent à des commandes ponctuelles par des devis en concurrence.
Une intervention commence par l’étude de l’œuvre, des prises de vue et l’établissement d’un constat d’état de conservation. Sur ces bases, un diagnostic présentant des choix d’intervention et de méthode est proposé au responsable de l’œuvre.

Une opération de conservation curative souvent réalisée sur les céramiques est le dessalement. Les pâtes argileuses cuites sont poreuses et, dans un contexte archéologique, s’imprègnent de sels solubles présents sous terre. En fonction du climat d’exposition après découverte, les sels cristallisent au niveau de la surface en l’altérant. Des bains d’eau successifs permettent de les éliminer.
Parmi les opérations de restauration, le nettoyage est une opération plus délicate qu’il n’y paraît, car irréversible : il convient de choisir la méthode en fonction de l’état de l’objet et du degré de nettoyage souhaité.

Le collage offre la possibilité de retrouver la forme et les dimensions de l’objet, le comblement des lacunes de renforcer sa cohésion. Les comblements de lacunes sont retouchés afin de rendre la restauration moins présente. La retouche colorée est réalisée au ton, non débordante.

Ce travail est riche et divers, du fait du caractère unique de chaque objet et de la variété du matériau céramique. Les terres cuites, glaçurées, porcelaines, etc. ont été utilisées à toutes époques depuis les premiers millénaires avant notre ère, pour des réalisations de toutes tailles, les plus imposantes étant les décors architecturaux. C’est ainsi que j’ai restauré, en équipe, les décors de carreaux du XVIIIe siècle des hospices Comtesse et Gantois, à Lille, évoqués dans le dernier numéro d’AFCA Magazine (n°103, p.41).

Aujourd’hui au Japon, je profite de mon temps libre pour m’initier à la restauration en laque dorée, méthode appelée « kintsugi ».


1. Fédération française des professionnels de la conservation-restauration http://ffcr.fr

Portfolio


  • Nettoyage de fragments d’un vase funéraire

    Nettoyage des fragments d’un vase funéraire du Ve millénaire av. J.-C., provenant des fouilles de Suse, Iran (Musée du Louvre)


  • Nettoyage d’un vernis organique

    Nettoyage d’un vernis organique peu soluble, masquant le décor de motifs géométriques de la grande amphore du Dipylon, Athènes, VIIIe siècle av. J.-C. (Musée du Louvre)


  • Efflorescences salines

    Efflorescences salines à la surface d’une céramique grecque antique (Musée archéologique de Béziers)


  • Collage d’une grande amphore antique

    Collage d’une grande amphore antique en terre cuite (Musée archéologique de Mariana, Haute-Corse)


  • Comblement de lacunes

    Comblement de lacunes permettant de renforcer la structure d’une amphore à figures noires (Musée du Louvre)


  • Revers du plat au dromadaire portant un étendard

    Revers du plat au dromadaire portant un étendard, à décor de lustre métallique sur glaçure claire, Irak, Xe siècle de notre ère. (Musée du Louvre, Arts de l’Islam)


  • Retouche qui reproduit le motif original

    La retouche reproduit le schéma décoratif original tout en restant discernable (elle ne reproduit pas les effets métalliques du lustre)

mercredi 24 mars 2021

avril 2021 :

mars 2021 | mai 2021

  •  Ateliers, matinées d’infos
  •  Rencontres conviviales
  •  Culture, arts et loisirs
  •  Vie de l’AFCA